Simulateur d'optimum dividendes / salaire


En 10 clics vous obtenez un rapport complet qui vous permettra de juger s'il est opportun d'engager une étude détaillée auprès d'un professionnel qui affinera les hypothèses de ce simulateur
Suivre l'actualité sociale et fiscale

Comment calculer la rentabilité d'une entreprise ?
Publié le vendredi 13 novembre 2020

DÉTERMINER LA RENTABILITÉ DE L'ENTREPRISE, Comment faire ?

Le principe théorique de la détermination de la rentabilité d'une entreprise et simple. Il suffit de calculer son bénéfice prévisionnel qui est égal à son CA (Chiffre d'Affaire) moins l'ensemble des charges. Dans les faits, ce calcul présente de multiples difficultés et pièges.

Le calcul de la RENTABILITÉ prévisionnelle d’une entreprise est une opération complexe et risquée car elle dépend de multiples facteurs dont certains sont difficilement prévisibles (par exemple , le niveau des ventes dépend de la perception du rapport qualité/prix du produit ou service par la clientèle, de l'efficacité du réseau commercial, des investissements publicitaires…). Les charges sont de nature diverses et, notamment, certaines dépendent du niveau d'activité (Matières premières, marchandises, sous-traitance...) d'autres en sont indépendantes (jusqu'à un certain plafond) tels les loyers, assurances, frais administratifs... 

Il existe néanmoins des outils d’aide à la détermination d’un RÉSULTAT PRÉVISIONNEL qui, une fois levées certaines hypothèse commerciales, permettent d’approcher les RÉSULTATS FUTURS.

Le plus simple de ces outils est basé sur les notions de CHIFFRE d’AFFAIRE et de taux de MARGE.

QU'EST CE QUE LE CHIFFRE D'AFFAIRE, LA MARGE  ET LE TAUX DE MARGE ?

LE CHIFFRE D'AFFAIRE, C'EST QUOI EXACTEMENT ?

Le CHIFFRE d'AFFAIRE (CA) est défini par la somme des ventes réalisées par l’entreprise pendant une période donnée (exemple : 1 année civile ou un exercice comptable). 

COMMENT CALCULER SA MARGE ?

La MARGE est définie comme la différence entre le PRIX de VENTE d’un PRODUIT et son COUT de REVIENT:

  •  M = PV - CR 

NB : Les sommes utilisées sont, en général les valeurs Hors TVA sauf si l’entreprise n’est pas assujetti à la TVA (régime de "Franchise de TVA " :par ex en Micro-entreprise ou Auto-entrepreneur). 

Par Exemple :

     -      Un kilo de pomme vendu 4 €HT et acheté 2,5 €HT génère une marge du 1,5 €
-          La vente d’une paire d’espadrilles à 10 €HT dont la fabrication a consommé 2 €HT de Matière Première, puis 3 €HT de sous-traitance et 2€ de frais divers (colle, énergie…) génère une MARGE de 3 € (= 10-2-3-2)
-          Pour les activités de service (masseur, avocat, médecin, jardinier... ) la MARGE est PROCHE du CHIFFRE d'AFFAIRE (le PRODUIT « Service » ne génère pas  (ou très peu) de Coûts directs de production).

Le Taux de Marge, à quoi sert-il? Comment le définir ? 

Le Taux de Marge peut être vu comme  la Marge réalisée pour 1 € de CA. (un taus de marge de 17% signifie que chaque €uro de CA me rapporte une marge de 17 centimes.) Connaissant la MARGE, il est aisé de déterminer (pour chaque type de PRODUITS de l’Entreprise) un TAUX de MARGE (TM) qui sera égal à MARGE divisé par le CA, exprimé en pourcentage.  Pour notre exemple « pommes », le TAUX de MARGE est égal à 37,5% (1,5 / 4 = 0.375 soit 37,5%). Ce taux est constant que l'on vende 1, 10 ou 10 000 pommes. 

En général, tout créateur d’entreprise sait évaluer son TAUX de MARGE ou ses TAUX de MARGE par type de Produits. (Les taux de Marge varient souvent selon les catégories de produits : par exemple, la marge sur les ventes de produits alimentaires peut-être de 30% alors que celles des ventes d'habillement sera de 75%

COMMENT CALCULER SA MARGE À PARTIR DE TAUX DE MARGE CONNUS ?

Connaissant ses Taux de Marge, ses prévisions de CA lui permettront donc de calculer sa MARGE totale annuelle :

dans le cas de 2 produits P1 et P2 réalisant des CHIFFRES d'AFFAIRES respectifs CA1 et CA2 avec des TAUX de MARGE respectifs TM1 et TM2)

  • MARGE = CA1 x TM1 + CA2 x TM2 

Exemple : P1  réalise un CA1 de 200 000€HT avec un TAUX de MARGE TM1 de 20% et P2  un CA2 de 100 000€ avec un TM2 de 35%, on obtient une MARGE de : 200000 x 20% + 100000 x 35% = 75000€.. (On peut calculer un TM moyen = M/CA = 75000/300000 = 25%)

COMMENT CALCULER SON RÉSULTAT, PERTE OU BÉNÉFICE ?

Pour connaitre le RÉSULTAT de l’entreprise, il nous suffit alors de connaitre ses FRAIS de STRUCTURE (CS) (Coûts indépendants du CA : loyer, taxes diverses, assurances, électricité…) à déduire de la MARGE :

  • RÉSULTAT = MARGE – COUTS de STRUCTURE  ; R = M - CS

Dans notre dernier exemple, si l’entreprise paye un loyer de 15000€ et dépense 20 000€ par an en frais divers (honoraires, factures EDF, Taxe foncière…), on obtient des CS de 35 000€  et un RÉSULTAT de : RÉSULTAT = 75 000€ (MARGE) – 35 000€ (CS) = 40 000€

C’est sur ce RÉSULTAT (40 000€) (appelé aussi Bénéfice s'il est positif ou Perte si négatif) que le dirigeant pourra se payer en RÉMUNÉRATION (Net + charges) et/ou en DIVIDENDES, après avoir payé un éventuel Impôt sur les Sociétés (IS).

QU'EST-CE QU'UN SEUIL DE RENTABILITÉ? COMMENT CALCULER SON SEUIL DE RENTABILITÉ?

NB : des notions précédentes, on peut déduire le SEUIL de RENTABILITÉ (SR) qui correspond au CHIFFRE d’AFFAIRE annuel minima garantissant un RÉSULTAT positif. Si le CA annuel est inférieur au SR, l’entreprise sera en déficit ; s’il est supérieur au SR, l'entreprise réalisera des Bénéfices. Le Seuil de Rentabilité se calcule ainsi :

SR = CS / TM   (avec CS = Couts de structures de l'Entreprise (les Coûts qui seront supportés quelque soit le niveau d'activité (loyer, assurance, ...) et TM = Taux de Marge de l'entreprise, cf ci-dessus)

soit dans notre exemple, TM = 75000/300000= 25% et : SR = 35000 / 25%= 140 000€HT. L’entreprise gagnera de l’argent si son CA est supérieur à 140000€. C’est le cas (300000€) donc le bénéfice de 40000€ ne nous surprend pas !

Grâce à ces notions élémentaires, vous voilà en mesure de déterminer la rentabilité prévisionnelle de votre projet d'entreprise. Connaissant votre futur Bénéfice, le simulateur OptiRev.fr vous aidera à déterminer le mode de rémunération le plus favorable à votre situation personnelle.

▲ Haut de la page